Le tourisme se rend de plus en plus compte qu’une réelle démarche environnementale est nécessaire pour répondre aux attentes des touristes que nous sommes.
Pour preuve, le succès grandissant du Salon Ecorismo dédié au solutions « ecolo » pour le tourisme.

L’exercice est néanmoins difficile.

Au salon Atlantica de la Rochelle, j’ai pu constater que si le rêve était là, la réalité était uniquement économique. Les organisateurs m’avaient même conviés en indiquant qu’ils voulaient mettre le salon sous le signe du développement durable, mais à part la malette recyclée que nous avions fourni à prix plancher, je n’ai vu aucun signal de changement de comportement. Sur plusieurs centaines d’exposant, nous devions être 5 à proposer des solutions un peu écolo. Même pas un poil de Marketing Vert, preuve que les propriétaires de camping ne doivent pas s’y intéresser non plus vraiment.

Les touristes que nous sommes, ne sont pas en reste. Nous voulons changer d’air et nous détendre dans un cadre naturel, mais nous prenons au minimum 2 douches par jour. Une le matin au réveil et une au retour de la plage. En constante mobilité, nous avons tendance à privilegier les solutions les plus simples pour se concentrer sur la détente. Et souvent la simplicité court terme rime avec jetable. Regardez, moi par exemple, si j’utilise des couches lavables pour mon petit Simon, quand je suis en week end chez des amis ou ailleurs, je repars sur les jetables et j’ajoute même les lingettes !

Rassurez vous il y a tout de même des initiatives. Comme les ecocamps, dont voici une petite présentation.

ou encore les gites panda, ou le label la clef verte.

Dans l’hotellerie ça bouge aussi. Notamment grâce à l’hotel des Orangeries.