Les Ministères en charge de l’Agriculture, de l’Ecologie, de la Santé et de l’Economie ont présenté mercredi 28 juin 2006 un Plan interministériel de réduction des risques liés aux pesticides. Ce plan comporte plusieurs avancées ayant pris en compte nos demandes : réduction des ventes pour les substances actives les plus dangereuses, indicateur de fréquence d’utilisation, restriction des ventes aux jardiniers amateurs, publications de données par l’Observatoire des résidus de pesticides (ORP), intégration de la dimension santé-environnement dans les référentiels-métiers, etc.

Cependant, il manque considérablement d’ambitions et de mesures permettant d’enrayer l’empoisonnement chronique aux pesticides, pourtant attesté par de nombreuses études démontrant les effets des pesticides sur les écosystèmes et sur la santé des utilisateurs et de la population en général. C’est pourquoi FNE appelle les consommateurs et les environnementalistes à exiger des objectifs chiffrés de réduction de l’utilisation de pesticides et des mesures réellement efficientes pour les atteindre.

Nous demandons :

un objectif chiffré de réduction de l’utilisation pour l’ensemble des pesticides, selon un indicateur fiable,

le retrait, de la liste des pesticides homologués, de toutes les substances cancérigènes, mutagènes et dangereuses pour la reproduction,

la mise en place d’une formation obligatoire, sanctionnée par un diplôme de qualification associée à un permis de traiter, pour tous les utilisateurs professionnels de pesticides,

l’instauration d’une taxation dissuasive des pesticides dont le produit accompagnerait le développement des techniques alternatives,

un encouragement des pratiques alternatives (assolements diversifiés, rotations longues, entretiens sans herbicides dans le cadre des aides aux plantations forestières, etc.) et, en particulier,

un soutien significatif à l’agriculture biologique au regard de l’intérêt de ce mode de production en termes d’utilisation des pesticides

un renforcement des contrôles et sanctions en cas de non respect de la réglementation.

 

Signer la petition



Signer la pétition
Merci Initiatives durables et responsables